Pour sauver la santé scolaire, solidarité avec les médecins de l’éducation nationale en grève
Communiqué de presse du 7 février 2012


Le SNMPMI apporte son soutien aux médecins et professionnels de la santé scolaire, en grève ce mardi 7 février 2012, pour défendre la pérennité et le développement de la santé scolaire.

Plusieurs rapports officiels soulignent la nécessité de rebâtir un service de santé scolaire digne de ce nom, en capacité d’assurer ses missions de prévention et de promotion de la santé auprès de tous les élèves. Aujourd’hui ce service est laissé en déshérence par le gouvernement, avec un tiers de postes de médecins scolaires vacants et un statut qui est parmi les moins favorables de tous les médecins salariés, de même que celui des médecins de protection maternelle et infantile.

Il faut redonner une priorité à la politique de santé publique en faveur des enfants et des adolescents. Cela passe par la mise en œuvre d’une réelle politique de santé de l’enfant, de la naissance à l’adolescence, par le soutien aux services publics qui en ont la charge, notamment le service de santé scolaire et les services de PMI (ainsi que les intersecteurs de pédopsychiatrie, la pédiatrie hospitalière), et la revalorisation des statuts des médecins de l’éducation nationale et des médecins de PMI (médecins territoriaux).