Le SNMPMI a demandé audience à Madame Lebranchu, ministre de la Fonction publique, et à Monsieur Valls, ministre de l’Intérieur :
revalorisation du statut des médecins territoriaux, il y a urgence !


Courrier adressé à Madame Lebranchu le 11 juillet 2012

"Madame la Ministre,

Nous nous adressons à vous au sujet de la situation statutaire des médecins territoriaux, après que les gouvernements successifs et l’ensemble des acteurs locaux impliqués ont mis l’accent depuis une quinzaine d’années sur le nécessaire développement des politiques de santé publique, en particulier dans leur déclinaison territoriale.

Dans un contexte de crise de la démographie médicale, le cadre d’emplois des médecins territoriaux connaît actuellement une difficulté croissante de recrutement, notamment liée à un déroulement de carrière statutaire peu attractif, comparé à celui d’autres modes d’exercice salarié de la médecine (praticiens hospitaliers, médecins inspecteurs de santé publique, médecins du travail, …). Au terme d’un constat similaire, le statut des médecins inspecteurs de santé publique (MISP), qui constitue la référence dans la Fonction publique d’État pour le statut des médecins territoriaux, avait été revalorisé en octobre 2000. De même le statut des médecins de l’éducation nationale est en passe d’être revalorisé." (...)

Ainsi commence le courrier adressé aux deux ministres. Lire la version complète ci-dessous

Des rendez-vous sont prévus en septembre, il y a urgence à obtenir la revalorisation du statut de médecin territorial qui est désormais le dernier à n’avoir pas été réaligné sur celui des médecins inspecteurs de santé publique (le décret revalorisant la situation des médecins de l’Education nationale est paru fin juillet).

Le SNMPMI engage toute son énergie dans ce but et rendra compte au fur et à mesure du développement de son action.


Navigation

Articles de la rubrique