Le SNMPMI demande au gouvernement que la réforme en cours du statut des médecins territoriaux restaure une formation initiale digne de ce nom et accélère la résorption de l’emploi précaire des médecins non-titulaires


"Monsieur le Ministre,

Nous nous adressons à vous dans le cadre de la réforme en cours du décret portant statut particulier des médecins territoriaux. Le projet prévoit une refonte de la grille indiciaire pour la réaligner sur celles des médecins de la Fonction publique d’État (médecins inspecteurs de santé publique, médecins de l’éducation nationale). Son aboutissement prochain doit notamment permettre de rétablir l’attractivité du statut des médecins territoriaux afin de contribuer à résoudre la crise actuelle de recrutement qui touche ce cadre d’emplois.

Nous souhaitons que soient également pris en compte, dans le cadre des modifications statutaires à venir, deux autres enjeux essentiels pour l’attractivité de la médecine territoriale et pour son efficacité. Il s’agit de la résorption des emplois précaires de médecins dans la Fonction publique territoriale et de la formation initiale des médecins territoriaux.

(...)"

Lire la suite du courrier en téléchargeant la pièce jointe ci-dessous


Navigation

Articles de la rubrique