Manifestation du SNMPMI le 29 novembre
Revaloriser le statut des médecins territoriaux : il est urgent de statuer !
Téléchargez le tract d’appel et le dossier de presse


Les médecins inspecteurs de santé publique (MISP) ont obtenu la revalorisation de leur statut : c’était il y a 13 ans !
Les médecins de l’éducation nationale ont obtenu la revalorisation de leur statut : c’était il y a 18 mois !
Le gouvernement a donné l’assurance qu’il examine favorablement la revalorisation statutaire des médecins territoriaux : c’était il y a 1 an !
Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) a voté à l’unanimité en faveur de l’alignement indiciaire des médecins territoriaux sur les MISP : c’était il y a 6 mois !

Depuis, silence radio du côté des pouvoirs publics !!!

Pourtant tous savent bien que 66% des médecins de PMI seront retraités en 2020, qu’on ne compte plus les postes vacants (de 10 à 50% selon les départements), et qu’en l’absence de revalorisation, le risque est grand de voir les jeunes médecins, pourtant attirés par le salariat et l’approche globale de la santé, se détourner de la territoriale si peu attractive au plan statutaire.
De fait les services de PMI sont fragilisés dans beaucoup de départements : les délais de rendez-vous s’allongent, le suivi d’enfants après 2 ans se restreint, pire, nombre de consultations de nourrissons et de femmes enceintes, de bilans de santé en maternelle ne peuvent plus être assurés. Ceci alors même que le nombre de naissances reste à un niveau très élevé et que la médecine de ville n’est pas en mesure de faire face dans de nombreux points du territoire à cette défaillance croissante des services de PMI (consultation préventives, vaccinations, dépistage, accompagnement et éducation pour la santé dans des situations de handicaps et de maladies chroniques, contraception, lutte contre les violences faites aux femmes, etc.).

Cette réalité touche aussi l’ensemble des médecins exerçant les autres missions de la médecine territoriale (personnes âgées, personnes handicapées, médecine préventive du personnel, santé publique, centres de santé…). Une telle situation est très préoccupante et paradoxale au moment même où le gouvernement annonce comme pilier de la stratégie nationale de santé des mesures en faveur de la médecine territoriale de proximité. L’enjeu statutaire, élément central de l’attractivité du métier, revêt dans ces conditions une acuité et une urgence toutes particulières pour assurer le recrutement des médecins territoriaux.

Nous exigeons du gouvernement que la réforme de la grille statutaire intervienne au plus tôt, en suivant les préconisations du CSFPT et en permettant de rétablir le principe de parité statutaire entre fonctions publiques et d’assurer celui de la mobilité inter fonction publique.

Pour la revalorisation statutaire des médecins territoriaux,
nous appelons à manifester vendredi 29 novembre à 12h30
et à se rendre au ministère de la Fonction publique
départ de la faculté de médecine, 45 rue des Saints-Pères - 75006 Paris

Précisions utiles :
1) un préavis de grève est déposé pour permettre aux collègues de la grande région parisienne de participer à la manifestation.
2) Les collègues éloignés de Paris peuvent soutenir le mouvement en adressant un courrier à la Ministre de la Fonction publique, pour lui faire part du soutien à la manifestation du 29/11 et pour appuyer la demande de revalorisation statutaire.
Voici les coordonnées pour ce faire :
Madame Marylise Lebranchu
Ministre de la Fonction publique
80 rue de Lille
75007 Paris

Téléchargez le tract d’appel à la manifestation du 29 novembre en cliquant sur ce lien
Téléchargez le dossier de presse en cliquant sur ce lien


Navigation

Articles de la rubrique